Santé

Le thé, une boisson ancrée dans la tradition japonaise

Le thé fait partie des boissons les plus importantes dans la culture japonaise. Même s’il a été importé de Chine, il est devenu très prisé par l’Élite de cette époque qui a même institué une « cérémonie du thé », sorte de rituel décrivant différentes façons de faire du thé selon le contexte. Ces rituels existent dans plusieurs pays asiatiques comme la chine, l’Inde ou la Thaïlande par exemple. Au Japon, le thé appelé aujourd’hui « matcha » est un thé en poudre qui était battu avant d’être consommé.  Malgré que la culture du thé y soit répandue, le Japon n’est ni un grand producteur ni un grand exportateur au niveau mondial, étant donné que la majorité de la production est destinée à la consommation locale. C’est pourquoi la grande partie des thés japonais est vendue sous forme de produit de luxe comme ce coffret matcha complet qui est composé du thé ainsi que quelques accessoires traditionnels japonais pour permettre une dégustation cérémoniale.

Au-delà de la tradition 

De nos jours, le thé vert n’est plus seulement consommé sous forme de boisson par les Japonais, qui l’intègrent désormais dans plusieurs recettes culinaires. Il est ajouté par exemple au riz pour la réalisation de la célèbre recette japonaise appelé ochazuke, ou encore dans des « dashi », qui servent de base à différents plats de nouilles. Le matcha lui aussi est utilisé dans les pâtisseries, glaces et certaines boissons ou cocktails. Cet attrait pour le thé est étroitement lié aux vertus pour la santé attribuée à sa consommation régulière. Reconnu pour son action antioxydante, il est censé réduire les risques de cancer,  avoir une action bénéfique contre les maladies cardiovasculaires, réduire la glycémie et aider à combattre le diabète, stimuler le cerveau notamment grâce à la caféine qu’il contient, et surtout être un excellent complément alimentaire pour favoriser la perte de poids.